Partagez | 
 

 Critique MLP The Movie [Spoilers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dragon
Dragon
Messages : 479
Date d'inscription : 18/02/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: Discrétion
Rang: S
Faction: Canterlot
Ven 20 Oct - 12:10

Après une série de sept saisons et quatre téléfilms, My Little Pony se dote à présent d'un long métrage d'animation. Un véritable évènement qui a été très médiatisé par Hasbro et les bronies, puisque de nombreuses informations ont été distillé au fur et à mesure que la sortie du film avançait, et on a même eu des avant-premières un peu partout en France. Quand on sait que le but premier de cette série est de vendre des jouets, on peut vraiment louer la grande Lauren Faust pour son travail, même si la série s'est grandement améliorer après son départ. Une série qui d'ailleurs, peut avoir des épisodes vraiment navrants juxtaposés à des épisodes complètements géniaux, mais ça, c'est le lot de toute série.
Pour ma part, j'avais vraiment très peur, car l'avalanche d'information m'avait spoilé la moitié du film sans que je ne puisse contrôlé quoi que ce soit (le plus souvent, juste en ouvrant Facebook), d'autant plus que les bronies eux même jouait le jeu en partageant et en distribuant les informations eux même, ce qui rendit ce film et tout ce qui l'entoure complètement viral (du moins, pour la communauté brony uniquement). De plus, j'avais l'impression qu'Hasbro avait dépensé énormément de moyens pour les doubleurs secondaires, tout en basant sa campagne marketing là dessus, ce qui était d'ailleurs la source de spoil, puisqu'en disant qui doublait quoi, le tout en partageant des visuels sur les personnages en question, on savait qui était méchant, neutre ou gentil.

D'ailleurs, lorsque j'ai atteint la salle de cinéma, j'ai eu le grand plaisir de la trouver complètement vide, ce qui était à la fois une bonne et une mauvaise chose. On avait pas de gamin chiant (ce qui intègre aussi les bronies pénibles d'ailleurs) pour nous sortir du film malgré nous, mais c'est hélas aussi un signal d'alarme. A Bordeaux, même au matin, une salle peut accueillir très facilement un public réduit de 10 à 20 personnes. Quand on est un peu en dessous, c'est que l'on voit un film d'auteur ou un film de petite envergure (c'est à dire peu médiatisé ou ayant peu de succès). Quand il n'y a vraiment personne... c'est qu'il y a un soucis quelque part, surtout le lendemain de sa sortie.

Mais donc, ce film ? Qu'est ce qu'il vaut ?



Et là, certains diraient "Y'a des explosions, faut prendre garde à ce film". Quelle mauvaise foi !

Et bien, avant de nous y attaquer, il faut parler de deux choses en préambule.
Tout d'abord, ce film est vendu comme une adaptation de la série animé, pas des jouets. C'est un bon point de partout et nous amène au second point : A partir du moment où on fait une adaptation (et non , nous ne sommes plus obligé de respecter le canon de la série. Et c'est tant mieux, car caser toute une série dans un film de moins de deux heures... Surtout si c'est juste pour faire une aventure à part qui n'aura aucune incidence sur la série, c'est une très mauvaise idée. Cependant, ce film est adressé en premier aux bronies, donc l'équipe a travaillé pour assurer une certaine cohérences pour les personnages les plus importants, c'est à dire les Mane6 et rajouter des petits clins d'oeil un peu partout pour faire plaisir. Donc adaptation, mais doucement, on a pas trop pris de liberté. Ce qui sera dommageable... comme nous le verront à la fin.

Je tiens aussi à dire avant de dire avant de commencer la critique j'ai plutôt bien aimé ce film, malgré ses défauts. Gardez cela en tête, car je vais sans doute être un peu dure sur certains point, mais pourtant j'ai aimé ce film.

Technique
Putain, que ce film est beau. C'est un véritable régal pour les yeux, même si la technique d'animation est différente, les couleurs pètent de partout, l'animation est un régal pour les yeux, les plans sont très travaillés et même si les poneys ont une physionomie un peu différentes, elles sont encore plus mignonnes et poupines qu'avant. Ce qui tombe bien vu la thématique du film, mais nous reviendront dessus en temps voulu.
Dans la série animé, les personnages étaient déjà très expressifs, même si parfois, ça enclenchaient des memes malgré les auteurs. Dans le film, tout en restant beaucoup plus naturel (excepté Pinkie Pie... ), les expressions faciales sont très travaillés, et je pense même (bien que là, je n'en sois pas totalement sûre) que chaque personnage possède ses expressions propres, ce qui a dû donné un travail de titans à ceux qui sont chargés de planifier tout ça. Enfin, tout est bien, sauf Pinkie Pie dont les expressions se rapprochent beaucoup trop de Smile HD (non n'allez pas voir ce truc si vous ne savez pas ce que c'est). Je sais qu'elle est sensé être un peu folle, mais hélas, beaucoup trop de ses expressions ressemblent plus à celles d'une psychopathe qu'à l'élément du Rire. Surtout que dans la série, elle sourie tout le temps, elle rigole beaucoup, elle peut se montrer cartoonesque, mais rarement elle en devient inquiétante. Dans le film, la plupart du temps, elle devient inquiétante et en plus, on a un gros plan dessus. Alors, bien entendu, il n'y a rien de grave, et si ça se trouve, c'est juste un truc très personnelle qui me mettait mal à l'aise. Mais pour le moment, ça reste un élément assez dérangeant du film, qui aurai put être évité par des plans moins serrés.

Doublage
J'ai vu le film en version française (j'aime aller au cinéma pour voir des oeuvres cinématographique), et hélas, bien que les doubleuses des Mane 6 font de leur mieux, ça reste insuffisant, surtout pour un film. Lorsqu'elles doivent juste parler, tout va bien, lorsqu'il faut exprimer certaines émotions, ca devient compliqué pour certaines actrices. Et de toute manière, toujours pas d'accent pour aucun personnage. Pas de ton campagnard pour Applejack. Pas de ton précieux presque français pour Rarity. Pas de voix se rapprochant plus du murmure que de la véritable voix pour Fluttershy...

Je sais bien que faire des changements drastiques n'est pas possible, et que changer les voix présentaient trop de risques. Mais quand on voit le reste du casting, je pense qu'ils auraient pu dépenser du fric histoire d'avoir de meilleures doubleuses pour les héroïnes bordel ! Pour le chant surtout ! Mais punaise, je suis sûre qu'avec le cachet de Sia, on pouvait payer des cours de chant pendant trois mois pour les six personnes ! Véritable anecdote hélas, mais la première chanson du film m'a donné la migraine, et elle est interprétée par les Mane 6. La première chanson du film a faillit gâcher mon expérience de tout le film, mais fort heureusement, j'étais parée ! Des cachets anti-douleur et c'était reparti !

Mais si les Mane6 ne sont pas terrible en français, pour ce qui est des personnages secondaire, c'était du pur caviar, ce qui d'un côté, me met presque en colère. Conserver le casting d'origine provoque, dans le cas de la VF, une véritable dissonance puisque les nouveaux arrivant ont un doublage beaucoup plus naturel et professionnel que les héroïnes présentes depuis sept saisons et 4 téléfilms ! Bon sang ! Rien que pour ce film, il aurai fallut les changer ! Que ce soit pour les rôles les plus tertiaires comme le porc épic, ou que ce soit l'escroc félidé, on est toujours dans le bon ton et la bonne expression. Les chansons dédiés à chacun d'eux sont tout aussi bons... s'ils n'étaient pas gâchés par les doubleuses des Mane6... Hélas.
Les chansons des personnages secondaires sont l'un des points forts de ce film, en particulier la chanson de Sia à la fin de ce film. Sia d'ailleurs n'est pas un problème dans ce film, je regrette juste une chose : tant qu'à faire comme dans Zootopie, à savoir engager une chanteuse pour jouer une chanteuse, il serait bien meilleur d'aller jusqu'au bout de l'idée et donner un véritable rôle à Sia. Déjà, le poney n'est qu'un ponysona sans personnalité spécial, mais Gazelle dans Zootopie faisait elle aussi des choses, ce n'était pas qu'une silhouette servant à assurer une rentrée d'argent au film. Tout d'abord, elle inspirait l'héroïne, mais elle menait aussi des actions militante. Dans le cas de Sia, le personnage ne sert qu'à faire une blague et à assurer la chanson final. C'est tout. La chanson est juste magnifique et je l'ai prise pour mon MP3, mais hélas, on aurait peut être pu faire plus.

Personnages
Ce qui permet d'ailleurs d'enchaîner sur tout les autres personnages, qui sont eux, de véritables personnages, pas juste un placement de produit.
Mais intéressons nous tout d'abord aux principaux protagonistes, qui sont ils ? Il s'agit de Twilight, Tempest et Capper le chat. Pour Twilight, c'est très évident : le film se concentre sur elle, sur ses sentiments, ses erreurs, ses tourments et plus largement, c'est elle qui prend toutes les décisions concernant la sauvegarde d'Equestria. Elle est une héroïne dans tout les sens du terme, et c'est celle qui souffrira le plus du monde extérieur à Equestria. Il y a plus à dire dans la trame narrative.
Le second personnage important est Tempest. C'est elle aussi qui prendra toute les décisions antagoniste, traquant Twilight durant tout le voyage. C'est une bonne méchante, qui est compétente, puissante et dont le design anguleux, presque masculin, sert à appuyer sa différence. Comme on est dans un film pour enfant, tout est fait pour appuyer le fait que c'est la vilaine, devenant un véritable caricature, avec son armure noir, sa coiffure punk, les tons sombres de son crin et pelage, sa cicatrice, et bien entendu, ne pas oublier le passé pseudo tragique, à savoir "j'ai été rejeté de mes amis parce que j'ai été mutilé, je me suis sentie abandonnée et trahit, donc pouf, je vire au côté obscur". Mais même si c'est une caricature, même si, bien entendu, à la fin, elle rejoint les gentils... Elle reste plaisante à suivre et elle ne fait que des actions qui sont complètement logique par rapport à elle, aux situations et à l'univers. En somme, le seul problème avec elle, c'est son design, et c'est tout, tout le reste est très bon, et si on pouvait avoir un peu plus de méchante comme elle dans la série, elle durerait encore dix ans.
Et enfin il y a Capper que je prend comme un protagoniste principal. C'est un choix assez surprenant de ma part, j'en conviens  (et non, ce n'est pas parce que c'est un chat), mais plusieurs éléments me pousse à dire qu'il en devient un personnage principal :
- Il a chanson dédié, tout comme Twilight et Tempest, c'est à dire une chanson servant à introduire son personnage et à définir son caractère.
- Il prend des décisions importantes (même si c'est en nombre négligeable).
- C'est certainement lui qui met en place le plan final (avec Pinkie Pie vu le plan...)
- Lors de l'assaut final, il est au milieu de l'écran, et on le voit mieux que les autres...
J'imagine très bien que ce n'était pas dans les intentions des auteurs de lui donner tant d'importance, mais il vole tout de même la vedette, bien plus que les pirates même.
La plupart des protagonistes d'ailleurs sont des silhouettes, y compris les Mane 6, bien qu'au moins nos juments préférées soient introduites correctement par rapport à leur caractère. Mais... pour un film sur My Little Pony, la plupart des Mane 6 ne servent à rien ! Humour à part, Rarity sert à convertir Capper en lui offrant des boutons dorées à sa veste (vlà la conversion oulala...), Rainbow Dash apprend aux pirates à se respecter un peu (et là j'accepte tout à faire, c'est la meilleure utilisation de Rainbow Dash et de son élément depuis longtemps), et Pinkie Pie fait principalement des conneries et redonnent l'espoir aux hippogriffes. Applejack ne fait rien de particulier, mais au moins, elle, elle parle. Et Fluttershy, c'est la misère complète. Déjà, au moindre danger, elle se planque, même quand on fait du mal à ses amies, et comme on est dans un scènario de poursuite, elle passe donc son temps à couiner et à se cacher derrière sa crinière. Elle parle presque pas, et n'intervient quasiment jamais dans les événements, et même lors de la bataille final, elle fait rien à part une séance de psy express à l'un des sbire (ce qui en fait une scène plutôt drôle d'ailleurs). Du coup, était ce utile de mettre le Mane 6 au complet dans ce film ? Sachant que l'on était dans une adaptation ? Mais ce problème de surcharge n'est pas grave... comparé aux caméos de crédits de fin qui foutent en l'air complètement la cohérence du film... Mais nous y reviendront à la fin, car nous devons justement parler de la trame de ce film.

Enfin, parlons du Storm King... qui est un véritable méchant en carton. Incompétent, ne sachant même pas se servir de l'artefact qu'il obtient avec la magie combinée des quatre alicornes, ne sachant même pas que ses cibles sont des alicornes... et qui sait à peine se battre surtout ! C'est à croire que c'est Tempest qui a elle toute seule à mis en place l'empire de ce méchant. Attention, je ne dis pas qu'il est attachant, mais il est tellement naze (j'ai pas vu cela depuis Kim Possible en 2009, c'est pour vous dire) que je me demande comment il fait pour diriger son empire. Il reste tout de même magnifiquement doublé en français, il est plutôt drôle et sa fin est satisfaisante.

Trame narrative
Tout d'abord, un détail me plaisant bien, on sort enfin d'Equestria, et pas pour aller à l'Empire de Crystal. Il était temps tout de même si vous voulez mon avis, car on nous parle régulièrement de l'extérieur d'Equestria, et c'est limite si on nous fait pas croire que la planète MLP ne dispose que d'un continent rempli de mignons poneys altruistes et de griffons un peu ronchon.
D'ailleurs, ce voyage est un prétexte à une trame des plus classiques dans les films pour enfants :
- L'introduction à l'univers (rien à dire, à part la chanson m'ayant donné la migraine).
- L'élément perturbateur avec un méchant unidimensionnel envoyant son sidekick compétent pour faire le sale boulot (contient des incohérences graves)
- Le voyage en lui même, qui est pas mal, chaque rencontre et péripéties étant bien mise en scène.
- Le héros qui fait une connerie et qui se met tous ses amis à dos (contient une autre incohérence qui devient encore plus grave à cause des caméos dans les crédits de fin)
- Le héros se fait capturer (c'est une punition tout à fait adéquate)
- Les autres personnages font l'union sacrée ultime où tout le monde se regroupe, réaffirme leur amitié avant de faire le plan qui va bien.
- On applique le plan et on fait la bataille final (tient, Applejack et Fluttershy, servez à quelque chose un peu, non mais. Et on met bien Capper au centre de la formation pour qu'il prenne tout l'écran bien entendu).
- La sidekick compétente se faire trahir par le grand méchant et du coup, elle change de camp.
- L'inévitable scène du "Oh non le héros il est mourru dans sa confrontation avec le méchant ! Nonnnnnn nous sommes si triste... Mais... un rayon de lumière ? OH ! Le héros n'était pas mort ! JOIE !" (cette scène ne fonctionne JAMAIS avec des licences connu bon sang. Bien entendu que l'on ne va pas tuer Twilight ! C'est comme dans Tom & Jerry le film où on nous fait le même coup. Bien entendu que l'on ne va pas tuer le protagoniste, il y a encore moult épisodes de la série où il est bel et bien présent. Une ficelle pareille ne fonctionne et ne fonctionnera jamais sur les humains moyennement intelligent de plus de six ans).
- Le méchant y meurt, le monde est sauvé, tout va bien dans le meilleur des mondes (fait intéressant, bien que l'on ait pas quelque chose de trop explicite avec ici, un méchant changé en statue et se brisant avec une chute au sol, on nous fait comprendre subtilement que Storm King est bel et bien décédé. Ce qui est une grande première dans la licence, puisque même Tirek, on le met juste au Tartare.)

Comme vous pouvez le constater, c'est ultra classique, et je n'ai aucun problème avec ça. Si on ne prend pas en compte les éventuelles incohérences (nous y reviendront), ce n'est pas l'utilisation de ce schéma qui est le problème, puisque pour la majorité du film, il fonctionne très bien ! Le soucis, c'est que les scénaristes l'ont trop appliqué au pied de la lettre, sans réfléchir à l'adapter correctement à l'univers de My Little Pony et à ses personnages. Faire croire à la mort possible du protagoniste principal par exemple fonctionne très bien lors d'une création original, notamment si la mort est un enjeu possible pour les personnages. Dans la Belle et la Bête par exemple, étant donné que dans l'oeuvre d'origine, la Bête meurt et que le combat final a été particulièrement violent physiquement et mentalement, tout laisse à croire qu'il est mort pour de bon. La peur devient réel et le désespoir de Belle nous frappe nous aussi, nous laissant monter les larmes aux yeux... quand on ne pleure pas pour de bon. Dans My Little Pony, à aucun moment la mort est un enjeu plausible, tout d'abord parce que Hasbro n'aurait jamais les couilles de le faire, et ensuite parce qu'à aucun moment la mort ne semble être possible. Il y a bien le grand méchant qui maltraite l'héroïne avec un gros rayon d'énergie, mais elle se relève immédiatement sans plus d'effet que cela. L'épisode 20 de la saison 7 de MLP présente plus de risque avec une maladie mortelle que ce film ! Twilight n'a jamais été mise en danger physiquement dans ce film. C'est moralement qu'elle est le plus mise en difficulté, mais là encore ça présente d'autres problèmes...

Message
Le message de My Little Pony en général, c'est que la magie de l'Amitié (représentant en fait des valeurs altruistes) est plus fort que tout, et doit rester plus fort que tout pour triompher de toutes les difficultés.
Et régulièrement, dans la génération quatre de cette licence, on confronte cette magie à ce que j'appelle le Réel. Le Réel, c'est Starlight Glimmer qui a des idées différentes, voir totalitaires. Le Réel, ce sont ces disputes qui se transforment en vendetta terrible, ces patrons d'hôtel malveillants pourvu que ça leur rempli le portefeuille, ces capitalistes de l'extrême sacrifiant la qualité à la quantité, ces fans de votre oeuvre qui ne font absolument pas attention au message que vous voulez faire passer... Bien entendu, c'est extrêmement niais, mais le Royaume d'Equestria façonné par ces luttes quotidiennes reste extrêmement positifs, sans parler du fait que ça permet de foutre dehors l'envahisseur de fin de saison. Et si ces valeurs disparaissent, et bien ça donne les possibilités évoqués dans le final de la saison 5 (qui d'ailleurs, sont évocable à cause de Starlight Glimmer, celle qui représente le plus le Réel selon moi) qui sont tristement réaliste (sauf le truc avec Discord bien entendu), mais ça donne aussi l'Extérieur d'Equestria. En dehors du Royaume, on trouve des villes dégueulasses remplis d'esclavagistes faisant leur profit sur la vie d'autrui, des royaumes tombés et en exil, des gens contraints d'endosser des uniformes trop serrés, soumis à une vie aliénante où on consulte les règles pour un oui et pour un non...

C'est pour ça que c'est Twilight qui est la protagoniste principale de ce récit, et non les Mane 6 dans leur totalité. Car le Réel, quand on l'affronte à petite dose dans son cocon, ça va. Quand on est complètement plongé dedans et que l'on s'en prend plein la gueule à chaque pas, c'est une autre histoire. C'est le cas de Twilight, qui avec son anxiété chronique et son manque d'assurance, est celle qui en souffre le plus et qui remet par le même coup ces valeurs altruistes en questions. Or, l'alicorne violette représente l'élément de la Magie, qui n'est pas représenté par votre capacité à balancer des rayons lasers (ou sinon il aurait suffit d'un combat à la DBZ à chaque fois) mais se base dans votre faculté de croire en ces valeurs altruistes. C'est ça, la Magie de l'Amitié, et c'est pour ça que la Magie en est le ciment : il faut y croire pour que ça fonctionne, sinon ça se corrompt ou se fissure... et au final, on finit par faire la même erreur que Twilight : on utilise ces valeurs altruistes comme moyens pour obtenir quelque chose (ce qui est malhonnête) au lieu d'en faire une finalité en soit. C'est là que notre héroïne se fourvoie, car ces valeurs fonctionne bels et biens alors que l'histoire se déroule dans un terrain complètement hostile aux équestriens. C'est parce que Rarity, Rainbow Dash et Pinkie Pie croient fermement en ces valeurs qu'elles parviennent à se faire des alliés tout au long du voyage et ce seront ces alliés qui sauveront en partie la situation. Le propos du film serait donc de dire aux gens que c'est par acte de foi que les valeurs altruistes fonctionnent le mieux, même si ça ne marche pas sur tout le monde.

Sur le papier, c'est génial, même si c'est niais et maladroit. Sauf que Twilight Sparkle a déjà accompli ce genre de quête intérieur en convainquant Starlight Glimmer (qui représente le plus le Réel) d'étudier l'Amitié afin de la faire progresser petit à petit vers la lumière. Par cet acte de conversion (puisque l'on converti l'avatar du Réel), ce qu'elle accompli dans le film paraît parfois invraisemblable voir superflu. Soyons sérieux cinq minutes, qui entre Twilight et Starlight pourrait :
- Douter de tout le monde, juste par délit de faciès (bon d'accord... c'était un chat vous me direz)
- Basculer du côté obscur pour tenter de voler le trésor le plus précieux d'un royaume entier en exil dans la mer, le tout en se servant de ses amies comme des pions.
- Remettre en cause toute ses valeurs sur l'Amitié, jusqu'aux liens avec ses proches, jusqu'à prononcer "Je n'ai peut être pas besoin d'amies comme vous".
Je pense personnellement que malgré l'évolution de Starlight, ce genre de choses lui conviennent mieux qu'à Twilight. Le message hélas, en pâti un peu, par manque de prise de risque. Mais il reste bon malgré tout ! Le traitement n'est pas optimal, mais ça reste efficace.

Incohérences
Car, il y en a, hélas, qui sont plutôt gênant. Rappellons tout d'abord le méchant en carton, qui ne semble même pas capable de pisser tout seul, mais qui est à la tête d'un empire. Mais ça encore...
Il y a aussi les Princesses. Alors, oui, une princesse peut être vaincue, Cadence passe son temps à cela et Célestia a déjà été vaincue par Chrysalis. Sauf que...
- Soit la Princesse a essayé de se battre, voir de contre attaquer.
- Soit elles étaient trop faibles car elles ont donné leur magie à Twilight.
- Soit toutes les princesses se sont fait avoir en même temps par les changelins infiltrés et en surnombre.
Ici, Tempest met à terre chacune d'entre elle, sans les prendre par surprise, bien en face, et chacune leur tour. On a juste Cadence qui tente intelligemment un bouclier, mais... nope. Et l'attaque dure bien plus d'une minute, le temps de réaction moyen c'est une seconde. Je dis ça, je dis rien.
Et bien entendu, quand Tempest demande la redition d'Equestria, Celestia répond que tout le Royaume est là et qu'ils sont des centaines.
Des centaines.
Putain, Equestria en fait, c'est même pas une cité état. C'est un village avec un gros château géant pour 4 juments privilégiés c'est ça ? Tu m'étonnes que Tempest ait immédiatement débarqué ses troupes avec une information pareille. Storm King est un méchant en carton, mais Célestia c'est pas mieux.

On apprend aussi que le Royaume Hippogriffe a choisi de se cacher au fond de la mer quand Storm King s'est trop intéressé à leur terre. Bon, d'accord fort bien, j'accepte. Sauf qu'à la bataille final, la Princesse hippogriffe, qui est une petite crevette par rapport au sbire de base, peut en soulever un sans problème et jouer au bowling avec les méchants. Soulever 3 fois son poid pour faire du dégât, c'est digne d'un dragon, c'est d'ailleurs ce que fait Ember sans transpirer. Ca donne plutôt l'impression que les hippogriffes sont des grosses feignasses fragiles.

Mais tout ça, c'est rien par rapport aux crédits de fin. Vraiment, l'inactivité des personnages, même si elle peut être aberrante, ça reste rien du tout. Car, les crédits de fin remettent quasiment en question le statut d'adaptation du film. Dans une pure adaptation... Si Discord n'était pas là et n'aurait pas bouger ses fesses pour sauver Fluttershy, ce ne serait pas grave, seuls les extrémistes bronies auraient ronchonner, et tout irait très bien.
Sauf que non seulement Discord apparaît, mais en plus, Starlight aussi ! Et là, tout ce que j'ai pensé et dit en ce qui concerne l'adaptation s'écroule, car il n'y a alors aucune raisons pour que ces deux là ne fasse que dalle de toute l'histoire !
Pour Discord, dés que Fluttershy aurai été en danger à cause d'une armée un peu taquine, je l'imagine très bien apparaître de nulle part pour expliquer aux méchants que bon, vous êtes gentil, mais y'a mon amoureuse, là, donc je vais vous mettre des claques et vous repartez chez vous. Musique de Sia, fin du film.
"Ben oui, mais faut bien un film non ?" En effet, mais dans ce cas, tu profite de faire une adaptation, et tu ne le fais même pas apparaître.
Pour Starlight, c'est plus simple, étant donné que le scénario est mieux adapté pour elle que pour Twilight Sparkle, son apparition dans les crédits prouve qu'il n'aurait pas fallu faire cette histoire avec les Mane 6 (dont d'ailleurs, deux ne servent à rien, trois font juste un petit truc pour se faire des alliés...) mais avec elle et les autres personnages. Facile à faire, les quatre alicornes se font capturer, l'artefact Evil TM prend trois jours/une semaine à se charger de leur magie, Starlight doit aller chercher les Hippogriffes pour demander de l'aide. Et à partir de là, toute les autres rencontres auraient été naturels, il n'y aurait rien de superflu...

Mais je ne suis pas idiote. La licence MLP s'est basé sur les Mane 6, et faire un film sans elles aurait été un échec commercial, même s'il avait été un meilleur film. Donc, je pointe ces mauvais point, mais je garde tout de même un certains recul. Le but de ce film n'est pas artistique, il est commercial. Une publicité XXL à la fois pour la série, pour les jouets et pour les bronies eux même, car mine de rien, ce film est une victoire pour cette franchise. Avoir ce film, c'est déjà quelque chose de formidable, et il n'a pas été fait avec le cul. Il y a une véritable sincérité de faire quelque chose de bon avec ce film, et s'il ne prend pas de risques pour ses héros, il le prend ailleurs, et rien que pour ça, c'est déjà génial. Je tiens à rappeler, que pour bien d'autres séries, lorsqu'ils sont adaptés au grand écran, vous avez juste un épisode géant ne changeant même pas ses standards d'animation (Totaly Spies) ou bien juste plusieurs épisodes rassemblé pour faire un film (Oggy et les Cafards). Parfois, on a bien quelque chose de cool, mais qui ne défonce pas autant visuellement, comme Les Simpsons ou South Park (bien qu'eux, ils ont une narration mieux maîtrisée). MLP le film reste une chance, il est beau à regarder et il reste appréciable malgré ses défauts. Je l'ai en tout cas aimé et je vous le recommande...
Et pendant ce temps, Zombillènium est sortie en même temps est il est bien meilleur que MLP le film. Mais ça, c'est une autre histoire.

Edit : Au bout d'un an, je pense qu'il a prescription. Si vous êtes ici malgré l'indication du titre, c'est que vous vous fichez de vous faire spoiler ;)
Merci de m'avoir lu en tout cas, et n'hésitez pas à faire un brin de causette en bas, c'est là pour ça.


Dernière édition par Dark Tongue le Mer 1 Aoû - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pegase Spe 4PU M + W
Pegase Spe 4PU M + W
Messages : 959
Date d'inscription : 03/04/2016
Age : 31

Feuille de personnage
Talent: Storm Master
Rang: S
Faction: Cloudsdale
Ven 20 Oct - 17:00

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terrestre Spe 4PU + W
Terrestre Spe 4PU + W
Messages : 744
Date d'inscription : 19/10/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Talent: Survie
Rang: S
Faction: Earth
Ven 20 Oct - 21:21

dab
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pégase
Pégase
Messages : 105
Date d'inscription : 13/04/2017
Age : 30

Feuille de personnage
Talent:
Rang:
Faction:
Mar 31 Oct - 16:14

Cool vive le hide -_-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragon
Dragon
Messages : 479
Date d'inscription : 18/02/2017
Age : 28

Feuille de personnage
Talent: Discrétion
Rang: S
Faction: Canterlot
Mar 31 Oct - 17:22

Désolé pour le hide, le staff l'a jugé nécessaire. Tu dois voir la critique maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne 0PU + W
Licorne 0PU + W
Messages : 951
Date d'inscription : 05/12/2016
Age : 23
Localisation : au boulot

Feuille de personnage
Talent: Prof / Jumanitude^^
Rang: B / B
Faction: Canterlot
Mer 1 Aoû - 17:27

Avec trois mois de retard.... Alors... voyons voir cette critique...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
Critique MLP The Movie [Spoilers]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SGU Aliens [SPOILERS]
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» My first movie :p
» Critique de la raison pure [essai]
» Cap coup critique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Little Equestria :: Flood-
Sauter vers: