Partagez | 
 

 La mort au creux des dunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Pégase
Pégase
Messages : 308
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 22

Feuille de personnage
Talent: Pisteur
Rang: B
Faction: Neutre
Sam 15 Déc - 23:41

Le soleil brillait intensément, dans le ciel sans nuage de ce territoire aride et désertique. L'air était sec, et chaud, tellement chaud... Même aux heures où la température restait relativement supportable, le temps restait dur à supporter pour le commun des mortels.

Plissant les yeux, Himay regarda la route qui se présentait face à lui. Un chemin qui conduisait directement à la principale ville de cette contrée. Sûr, tant qu'ils ne se laissaient pas avoir par le désert.

Le pégase, natif des lieux, était relativement habitué aux climats chauds... Mais ce n'était peut-être pas le cas de sa compagne de voyage. Il se tourna vers la licorne qui l'accompagnait, Death Care, puis vers le chariot où reposait Solid Prism, le vieil étalon qu'ils escortaient depuis une dizaine de jours. Il avait tenu le coup depuis Canterlot, mais... Il était déjà mourant à leur départ. Et s'il vivait toujours... La chaleur allait l'achever à coup sûr. Même s'il était déjà condamné, il était inutile d'aggraver son calvaire.

Nous devrions l'abriter sous ma toile de tente, expliqua-t-il en se détachant du harnais qui le reliait au chariot. Le soleil dans mon pays ne pardonne pas à ceux qui ne s'en protègent pas. Et toi, est-ce que tu tiens le coup ?

Tout en suivant la conversation avec Death, il déplaça sa toile de tente de manière à donner de l'ombre au protégé de la licorne. Cela pouvait sembler paradoxal, mais mieux valait être couvert et protégé du soleil dans cette région.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 45
Date d'inscription : 31/08/2018
Age : 27
Lun 31 Déc - 18:35

Il faisait chaud.

Tellement chaud.

Rogue flower était habituée à la chaleur, mais une telle chaleur... Était-ce réellement possible ? La licorne commençait à regretter ce voyage.

Elle avait retiré ses vêtements noirs - au diable les vêtements ! Et maintenant, sa fourrure et sa crinière lui collait à la peau comme des milliers de sangsues. Sur son visage se lisait une rage intérieure ainsi qu'un grand désarroi. Ce n'était pas une température agréable,mais pas du tout.

Elle trainait de plus le chariot depuis une dizaine de jours. Himayatan et elle se relayait à toutes les heures pour ne pas mettre tout le poids du voyage que sur l'un d'eux, mais pendant que l'anugyptien ne semblait pas souffrir du soleil, Death Care semblait elle-même sur le point de mourir avant son client.

Elle ne se plaignit cependant pas, mais dans ses yeux tu pouvais voir à quel point elle désirait rentrer chez elle en volant.

- Je tiens le coup, fit-elle en l'aidant a abriter le pauvre mourant sous la tente, de la sueur coulant le long de son front.

Elle donna quelques gorgés d'eau au mourant, et posa sa tête contre la poitrine du vieil étalon. Pour écouter son coeur battre faiblement. Dans quelques jours, ou heures, ce coeur ne battra plus. Et il ne restera qu'un corps sans vie ni âme. Toute sa vie, ses souvenirs... Au final, rien ne tout cela ne compte une fois mort. Tous les exploits, les réussites, les échecs... Ça ne devient rien.


- Sommes-nous bientôt arrivés ? Demanda-t-elle dans un soupir, épuisée.

Le plus tôt elle quitterait ce désert horrible, le mieux elle se portera. Elle trouva en même temps remarquable comment le poney normal pouvait s'habituer à de telles conditions. En même temps, son compagnon de voyage semblait chauve, cela devait aider à ne pas avoir trop chaud. Mais la licorne tenait trop à sa chevelure, même si elle s'en occupait peu. Avoir une crinière aidait beaucoup lors des conquêtes d'une nuit, alors il était loin le jour ou elle se raserait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pégase
Pégase
Messages : 308
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 22

Feuille de personnage
Talent: Pisteur
Rang: B
Faction: Neutre
Mar 1 Jan - 19:55

Normalement, nous devrions pouvoir arriver en ville à la mi-journée. Peut-être cet après midi si on tarde et qu'on ai à faire une halte aux heures les plus chaudes. On peut s'en protéger, heureusement. Mais... tu sais, ce n'est pas conseillé de s'y aventurer sans vêtements. Je sais que les tiens sont noirs, mais ça vaut mieux que de cuire dans sa propre fourrure.

Himay ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter. Elle supportait visiblement très mal la chaleur. Et les poneys du nord avaient toujours cette habitude de se dévêtir quand il faisait chaud... quand on est à l'ombre c'est plus confortable, serte, mais là, l'ennemi était le soleil et ses rayons, plus que la réelle température.

Ils auraient probablement dû s'arrêter dans le précédent village pour lui acheter une tenue plus adaptée, mais l'urgence de leur tâche les avait empêchés de prendre cette précaution. L'anugyptien réalisait la conséquence de ce choix : Death n'avait pratiquement pas de protection, à part un vêtement qui ne lui couvrait pas la tête et était d'une couleur peu pratique, absorbant très facilement la chaleur.

Tu veux que je te relaye pour l'instant avec le chariot ? Si tu arrives à récupérer un peu en marchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 45
Date d'inscription : 31/08/2018
Age : 27
Dim 13 Jan - 0:12

Lorsqu'on lui avait dit que le désert était chaud, jamais la licorne n'aurait crû que cela serait ainsi.

Même les étés les plus caniculaires ne ressemblaient pas à ça. Ici, l'air désirait vous tuer, vous étouffer. L'idée même de se mettre un vêtement sur le dos semblait farfelu et grotesque à la jeune jument qui regrettait désormais son voyage. Parfois, elle se demandait si être couturière aurait été plus simple.


- Je vais bien... Ça va... Mais oui, la charette.. Heum... Prends-la, bafouilla-t-elle, l'esprit en compote et le soleil lui tapant visiblement sur la tête.

Jamais elle n'aurait crû penser cela, mais elle regrettait la neige et le froid cruel de l'hiver. Elle regrettait la pluie explosive et la grêle douloureuse. Bon sang, une tornade aurait été plus agréable que cette chaleur étouffante.

La licorne se demandait comment un poney, non, un animal, non, un être pouvait vivre sans arrêt dans de telles conditions. Et pendant une seconde, elle considérait laisser le mourant entre les pattes de Himayatan et sortir de ce désert à pleine vitesse. L'idée était alléchante.

Mais un bref coup d'oeil aux yeux fermés du vieillard l'en dissuada. Le pauvre serait bientôt libre de cette souffrance. Il fallait qu'elle tienne, pour lui.

En fin d'après-midi, ils arrivèrent enfin dans un petit village. L'architecture était ce qu'elle était: elle contrastait énormément avec Canterlot, comme le chaud ou le froid, ou l'eau et le feu: tout était fait de pierre, de sable, et tout paraissait si... mort. Il y avait des gens habillés de tunique, des magasins, des fruits, des légumes, que la jeune femme n'avait jamais vu. Il y avait des charmeurs de serpent, des gens qui criaient très fort. C'était très animé, et pourtant, elle trouvait que le village avait l'air si mort. Si... sans goût. Ce n'était décidément pas un endroit qu'elle aimerait revisiter, l'Anugypte.

Mais ils avaient de certes bon gout pour les bijoux.

C'était exténuée que Death abandonna et se cacha du soleil dans la charette, aux côtés de Solid Prism. Si cela continuait, elle allait passer de l'autre côté avant lui. Elle avait juste envie de dormir. D'un bon bain d'eau glacée et d'un lit.


- Et maintenant? Questionna-t-elle, à bout de force, et un peu perdue dans tout ce plan de fou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pégase
Pégase
Messages : 308
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 22

Feuille de personnage
Talent: Pisteur
Rang: B
Faction: Neutre
Mer 23 Jan - 23:27

Les voyageurs finirent par atteindre un petit village au milieu du désert, point relais avant la principale ville du pays. Ils avaient progressé plus lentement qu'Himay ne le pensait, mais par chance, ils avaient un endroit où faire une halte, le temps de récupérer suffisamment d'énergie pour repartir.

A cette heure là, justement, beaucoup de villageois étaient rentrés chez eux, à l'ombre et au frais. Mais eux-mêmes n'avaient nulle part où loger. Exténuée, Death Care s'abrita derrière la charrette. Elle avait supporté le voyage jusque là, mais elle avait visiblement besoin de repos.

Maintenant... je suppose qu'on peut s'arrêter quelques heures. On repartira avant la fin de la nuit, pour gagner du temps.

Himay attrapa une gourde dans leurs affaires pour se rafraîchir un peu... Mais constata avec déception qu'elle était presque vide.

Heureusement qu'il y a un puis dans ce village... Il va aussi falloir monter la tente, et acheter un peu de bois pour le feu. Pour le moment tu as chaud, mais crois-moi, les nuits sont vraiment glaciales par ici.

Profiter du marché était tentant pour le pégase, mais Himay doutait que sa compagne de voyage ai très envie de se déplacer davantage pour l'instant. De part sa fatigue et de part son devoir envers Prism, qui dormait encore dans le chariot. Enfin, si elle était tentée malgré tout...

Alors, qui fait quoi ? Si tu aimes faire les marchés, je connais aussi quelques commerçants par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Licorne
Licorne
Messages : 45
Date d'inscription : 31/08/2018
Age : 27
Jeu 31 Jan - 21:19

Ayant à peine entendu son compagnon de voyage, Death Care se glissa vers Solid Prism, pour vérifier son état. La jeune femme fronça les sourcils en voyant le visage de ce dernier se crisper, son coeur ralentir. Il ne lui restait plus beaucoup de temps.

Malgré qu'elle fusse en sueur, la poney lui prit la patte, et la serra légèrement, pour lui montrer qu'elle était encore là, et que s'il désirait partir bientôt, qu'il le fasse. Mais quelque part, à l'intérieur d'elle, son instinct, elle le savait qu'il ne lui restait que très peu. APrès des années à avoir côtoyé la mort, elle avait acquis un sixième sens.

Ses yeux se glissèrent sur le collier du vieil homme. Tout ça pour ça, au final. Elle se demanda un instant si le vieil étalon aurait accepté d'être transporté ici comme un sac de patate pour se faire embaumer. Mais Himayatan semblait croire que c'était un rituel sacré, et très respectueux, dans cet endroit nommé l'Anugypte.

Death Care ferma les yeux et laissa aller son nez et ses oreilles. Cet endroit était si mort. Cela sentait la mort. C'était lugubre. Et ce n'était pas parce qu'elle passait son temps avec les morts qu'elle se promenait seule dans les cimetières la nuit. Elle préférait les places plus vivants... ou les hôpitaux, contradictoirement.

- Le marché... D'accord, répondit-elle vaguement, en retirant une mèche grise de la crinière de son patient.

Lentement, elle retira son sabot et protégea bien le vieil homme du soleil avant de se retourner vers le poney chauve.

- Je suppose que je peux aller acheter du bois pour le feu, ainsi que quelques vives. J'amène Solid Prism avec moi, je refuse de le laisser. Il... Il a besoin de moi, fit-elle en regardant l'étalon en question avec des yeux patients.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pégase
Pégase
Messages : 308
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 22

Feuille de personnage
Talent: Pisteur
Rang: B
Faction: Neutre
Sam 9 Fév - 20:39

Himay ne pût s'empêcher de dresser une oreille dans sa direction. Elle avait vraiment l'intention de le traîner partout où elle allait malgré la température ?

Peut-être le soleil lui avait-il justement un peu trop tapé sur la tête. Elle n'était pas dans son état normal. Non, Himay n'avait pas envie de la retrouver à nouveau effondrée et inconsciente au milieu de la rue.

Euh... Si tu tiens à rester avec lui, ce n'est peut-être pas la peine de te fatiguer à le tirer partout avec le chariot. Ecoute... Je te propose de plutôt monter la tente et de te reposer avec lui en dessous. J'irais faire nos achats en attendant.

Si elle ne pensait pas clairement, elle devait au moins être capable d'assembler correctement leur abris provisoir... Du moins il l'espérait. Prenant les gourdes, il déclara :

Je vais commencer par l'eau. Je suppose que vous allez en avoir besoin, tous les deux. Je reviens rapidement. Reste à l'abris du soleil si tu le peux.

L'anugyptien s’exécuta donc, commençant par faire un allé-retour au puits, espérant que sa compagne de voyage tienne encore debout d'ici là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 
La mort au creux des dunes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Quête] La Mort au creux de la main II [PV Siriel-Ision]
» La Mort au creux de la main [PV Siriel-Ision]
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin
» 18 octobre , commémoration de la mort d'Anténor Firmin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Little Equestria :: Equestria :: Ville et Habitations-
Sauter vers: