Partagez
 

 Puffy Honey, l'amour pèse lourd

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Changeling
Changeling
Messages : 6
Date d'inscription : 08/05/2017
Age : 28
Puffy Honey, l'amour pèse lourd EmptyVen 7 Juin - 21:31


Puffy Honey

“ 100% bio, fait avec amour ”


Surnom : La Citerne ou plus simplement Puffy
Âge : Mature depuis un bout de temps
Race et sexe : Changeling honeypot, identifié masculin
Origines : Au Crystal Empire, faisant partie des premières naissances.
Métier : Responsable des Honeypots, Marchand de miel ambulant quand déguisé
Niveau de vie : Artisan
Famille / Clan : La Ruche, fidèlement !
Habite à : Dans les galeries des basses classes quand il est dans la Ruche, chez des Infiltrés quand en récolte, à la belle étoile quand il ne trouve pas ces derniers.

Cutie mark : Aucune, c'est un changeling. Mais déguisé, arbore un bâton de miel dégoulinant
Talent : Production de miel dans l'estomac en quantité
Obtention de la Cutie Mark : Aucune


Caractère


 
 Par où commencer...? Puffy est un changeling très docile et relativement inoffensif en lui-même.  Relativement avenant avec nombre d'espèces malgré une timidité assez marquée, il possède quand même ses préférences raciales à côtoyer et à se nourrir. Il adore faire des rencontres, évidemment amicales, pour le besoin de se nourrir, ainsi que la Ruche par sa production. Il adore véritablement le contact physique... ce qui, vu sa masse, offre beaucoup de place et de confort, pour peu qu'on n'y soit pas réfractaire. Sa race favorite est les Licornes, ne serait-ce déjà que pour la praticité de pouvoir utiliser la télékinésie sans se faire griller.

Question "mangeur d'amour", Puffy se place dans la catégorie des « modérés », dans le sens où il va davantage chercher à ponctionner de manière éclair et discrète sur des relations tout juste récentes et amicales, privilégiant peu d'amour chez beaucoup de poneys différents plutôt que beaucoup d'amour sur peu voire un seul poney. Et s'il devait opter pour le second cas, alors il tâcherait d'être le moins traumatisant possible pour les sentiments de sa cible, et n'ira jamais jusqu'à le vider de son amour, malgré une gourmandise existante. Par exemple, si l'amour est très abondant et qu'on lui offre, même repu, il ne s'arrêtera jamais d'en consommer tant que l'afflux offert tient, même s'il gagnerait encore plus de poids.

En ce qui concerne le contexte politique des poneys... Puffy tâche de ne pas s'en mêler au possible. D'une, parce que son naturel paisible l'empêcherait de s'en prendre physiquement ou verbalement à une autre espèce de poney, même de la part d'une autre. De plus,  il vaut mieux ne prendre parti pour personne (à part ce qui a trait éventuellement à la race de son déguisement) et faire profil bas afin de rester sans soupçons. Il aurait sa place au Crystal Empire, pourrait-on penser... et il l'a eue, à une époque. Il désirerait vraiment pouvoir tenir là-bas sans l'espèce de... mal-être qui les repousse, lui et les siens.

Niveau « relationnel » sans déguisement, à la Ruche, Puffy garde la même ligne psychologique. Loin de se livrer à d'éventuelles rivalités avec des semblables, il préfère servir fidèlement son rôle, surtout quand on sait la corpulence générale des Honeypots (dont Puffy est quand même un joli spécimen)... physiquement parlant, on ne croise pas d'énormes sacs pareils très souvent ! Il ne supporte pas de voir un autre de son espèce affamé, et tâchera toujours de nourrir la Ruche et des Infiltrés au possible, sans toutefois être trop généreux.

Oui, Puffy est en revanche intraitable coté rationnement de miel : pas plus d'une dose par changeling (ce qui est déjà pas mal question quantité individuelle) afin de ne jamais être en perte de rendement, ou plus d'un seul « cadeau » pour les quelques... poneys à qui il aurait pu donner du miel, sous couverture de son faux métier en tant qu'apiculteur ambulant. En revanche, il est moins réfractaire quand ce miel est vendu à des poneys, car ces bits peuvent s'échanger contre d'autres biens qui pourraient servir à la Ruche une fois ramenés. Et c'est beaucoup moins risqué que le vol. Il convient de préciser que ce qui est "donné" et vendu aux poneys est une part très minoritaire de son miel total. Au moins 80% de sa capacité sera toujours réservé à la Ruche... les poneys ne bénéficieront donc, en bocaux, au mieux, que de 20% de sa production en miel.

Pour revenir sur des notes plus positives, Puffy, étant très tactile, a montré à plusieurs reprises aimer que d'autres changelings s’agglutinent contre son corps massif, quand ça arrivait. Bien que ça l'immobilise, c'est une sensation qu'il apprécie tout particulièrement, et il est très improbable que ça arrive de même avec les poneys. Cependant, ce serait une excellente approche pour récolter davantage d'amour sur ces derniers s'ils ne sont pas réfractaires aux câlins.

En revanche, le gros changeling reste, malgré sa dévotion à sa Reine, un véritable couard. Depuis après les évènements du Crystal Empire et avoir commencé à grossir, il ne se bat pour ainsi dire jamais, évite les dangers et les affrontements (pour peu que sa Reine ou un supérieur ne lui ordonne pas expressément... ce qui au fond serait un peu con, vu le potentiel de combat proche du néant), et ne se fourre dans aucune magouille changeling un tant soit peu ambitieuse qui risquerait de le révéler. Il est prudent et fait tout pour en rester à des choses simples, comme la récolte, le contact ordinaire avec des poneys, nourrir la Ruche et s'occuper des larves. N'espérez pas qu'avec son statut de Responsable Nourricier, qu'il s'adonne au vol, à des opérations trop ambitieuses qui risqueraient de griller sa couverture.. sauf encore une fois, ordre express de sa Reine, docile, conformiste et loyal qu'il est ,même si de base on ne peut désobéir, Puffy n'est pas spécialement un réfractaire.
 
 

Physique


 
  Physiquement, c'est simple : Puffy est ÉNORME, d'une largeur de pratiquement deux poneys. Autant dire qu'il est vraiment MASSIF, presque irréaliste, et qu'il est difficile de ne pas le remarquer. Il est plutôt haut par rapport à la moyenne, sa carrure de honeypot aidant... mais même parmi ces derniers, il reste un sacré sac imposant. Et évidemment, ici on ne parle pas de muscles  mais de graisse... dans un équidé arthropode certes, mais c'est bien du gras, ce physique assez disgracieux loin de lui apporter beaucoup d'avantages. Il arbore des yeux d'un beau doré (comme du miel), un visage plutôt joufflu, et une grande partie de son ventre est translucide, colorée du même doré, pouvant laisser voir le contenu de son estomac... souvent empli de miel. Car son estomac est capable de synthétiser du miel à partir d'amour consommé : pour une mesure d'amour, il synthétise deux mesures de miel. Le ratio est simple et avantageux, on ne l'appelle pas « La Citerne » pour rien. Cependant, il ne peut évidemment pas convertir tout son amour en miel, il a besoin de subsister également, surtout vu le physique emprunt à la gourmandise des plus évidentes. Si vous tapiez dans le flanc de Puffy, votre sabot s'enfoncerait dans la mollesse de son gras... le blesser semblerait difficile, en réalité il n'en n'est rien et est plus fragile que son imposance laisse penser, du fait de son endurance au ras des pâquerettes et de son équilibre pas top, en plus de l'impossibilité relative de voler (ses petites ailes ne feront que bourdonner sans parvenir à le soulever). Fort heureusement, car Puffy ne sait pour ainsi dire pas se battre, et son physique n'est pas vraiment taillé pour des choses aussi nerveuses...

 Avec un ventre pareil, Puffy est fragile, son corps ayant été après tout augmenté et façonné de façon à être le plus « contenant » possible sans qu'il ne demeure immobile. Il peut arriver, en cas... de gros afflux d'amour et de production mielleuse, d'être encore plus gros et massif. Seulement là, inutile d'en tirer quoi que ce soit : il sera incapable de bouger tellement il sera énorme... et cela tant qu'il n'aura pas "digéré" de l'amour et/ou délesté un peu de son contenu sucré...

  Bien évidemment, en tant que changeling, Puffy dispose d'une corne, d'une paire d'ailes (pratiquement inutiles) et d'une polymorphie aussi puissante que fiable pour pouvoir se fondre parmi les autres espèces. Cependant, celle-ci a ses limites, et bien qu'il puisse prendre l'apparence de (presque) n'importe qui ou quoi... sa corpulence, elle, sera toujours plus ou moins présente. Donc même déguisé, il demeure toujours aussi énorme et imposant. Ce qui, vous en conviendrez, ne laisse pas à Puffy la possibilité d'usurper une identité, à moins que l'interlocuteur soit très crédule... ou très con. Cependant, paraître « moins gros » sous déguisement lui demandera des efforts fatigants et considérables, ce ne sera donc que pour un temps limité, en plus qu'il doit ne pas avoir trop faim ou au contraire être trop rempli. Et puis ce n'est pas le propre de Puffy que d'usurper s'il veut nouer des amitiés cordiales et ne pas attirer l'attention inutilement sur les siens. Le plus souvent, il arborera une apparence unique dans laquelle « il se sent bien », en tant que licorne d'un orangé attirant et aux crins jaunes coiffés en croissant. Il ira même jusqu'à avoir sa propre fausse Cutie Mark, représentée sous forme d'un bâton de miel dégoulinant. Et, comme dit avant, il conserve son gabarit pour le moins... indiscret. Heureusement qu'il n'est pas espion ! Il est davantage à se fondre dans la masse, à attirer l’œil des plus curieux...

Même si... il peut arriver que Puffy ait un gabarit plus... svelte, ressemblant à ses débuts, quand entièrement vide de miel et d'amour depuis un moment. C'est rare, mais ça peut arriver... et sa carrure "habituelle" revient plutôt vite une fois repu... c'est à même à se demander quel métabolisme aussi rapide et tordu il peut bien avoir, aux yeux d'un poney. Fort heureusement, justifier ça par une anomalie magique sur son métabolisme (vu qu'il est déguisé en licorne) semble crédible.

Possessions


 Puffy ne possède pour ainsi dire rien... à part une sacoche de quoi transporter quelques choses, même pour un temps (surtout des flacons pour y mettre du miel), pratique pour exercer sa double-vie de vendeur de miel ambulant.



Histoire



---Un début à toute idée---
 
 L'Histoire du gros tas de miel (qui n'avait même pas encore de nom) commence comme beaucoup d'autres, à la ponte, en tant que larve... il fut parmi ceux qui surgirent de Chrysalis à l'époque de son "éveil" au Crystal Empire, et rien qu'à ce moment, il était une larve plutôt ronde et grosse par rapport aux autres... pas en force, non. Il était mou, presque amorphe sous sa propre masse. Il était, sans le savoir, le premier changeling honeypot de la future Ruche...

 Au cours de sa maturation, très rapide, son ventre prit une teinte dorée translucide, signifiant bien vite son rôle. Car l'idée derrière tout cela était d'établir une « réserve » d'amour, une manière de le stocker en cas de disette ou de soucis avec les proies... mais comme cela était des plus difficiles, alors il fallait le stocker sous une autre forme. D'où l'idée de synthétiser du miel à base d'amour fraîchement récolté. Seulement, même si cette idée paraît bonne, elle n'est pas parfaite... elle ne peut subsister totalement à l'amour frais, et n'importe quel changeling ne pourrait vivre uniquement de miel, sous peine de dépérir par manque d'amour à consommer. Il fallait davantage voir le miel changeling comme une ration nourrissante mais complémentaire à l'amour, et non pas remplaçante de ce dernier. Ainsi, grâce à cela, les drones pourraient se passer d'amour plus longtemps avant de devoir se nourrir impérativement, le miel changeling étant donc l'une des rares matières affectant la satiété de l'espèce, sans toutefois supplanter l'amour.

---Un virage interdit---

Quand lui et les siens déferlèrent sur le Crystal Empire, telle une insatiable vague avide d'amour... Puffy (si on pouvait déjà l'appeler ainsi) était d'un brutal, guidé par sa faim et ses prérogatives, malgré son potentiel de combat peu élevé. Ceci dit, il trouva une cible très intéressante par-delà les ruelles proches des limites de la ville, qui se terrait, apeuré... une licorne à la robe charbon, et aux crins or. Il ne fut pris d'aucune pitié quand il lui arracha ce sentiment qui lui était nécessaire... mais la faim, le manque e contrôle sur lui-même, sa bestialité... ce tout lui fit prendre bien, bien plus que nécessaire... en fait, il prenait tout au pauvre étalon. Tout sentiment, voire même toute essence vitale... il finit par ne plus rester de sa proie qu'un corps inerte, amaigri, sec... et dès lors il se rendit compte de son acte, regardant ses sabots troués, son expression adopta peu à peu celle de sa proie l'instant d'avant, l'horreur, la peur... il se regardait, horrifié de la mort qu'il venait de donner à une licorne innocente, alors que l'instant d'avant il s'en contrefoutait, il voulait juste manger. Pourquoi... ? Pourquoi être soudainement pris d'horreur pour s'être juste trop nourri ? Pourquoi se mettre à trembler ? Est-ce que la personnalité de sa proie était en train de le contaminer ? Alors qu'il entendait du bruit approcher, d'autres poneys certainement, sans même s'en rendre compte... il venait d'adopter l’apparence de sa victime, aussi naturellement que l'on battait du cil. Très vite, son esprit bouillonna afin de cacher le corps dans un tonneau qui trainait. Et dès lors que les poneys cristallins venaient, des soldats, le honeypot déguisé pointait la suite de la ruelle en tremblottant.

I-Il est parti par-là !...

Alors que du coup, les soldats cristallins ne s'arrêtèrent même pas, croyant poursuivre une menace, le changeling percutait plus exactement ce qu'il venait de se passer... il ne s'était pas juste nourri sur la licorne charbon... il ne l'avait pas juste « tué » à cause de ça... il avait carrément assimilé son être, ses souvenirs, sa personnalité... tout. Le Puffy Honey original était peut-être mort, mais son être subsistait toujours... assimilé par un changeling qui venait de prendre sa vie. Au sens littéral.

---Le Goût de l'Amour---

Cependant, plusieurs temps après "l'éruption changeline" au Crystal Empire, une fois que la Ruche commencait à s’établir loin de là, le gros sac à miel, qui prit littéralement l'identité, changeling comme poney, de celui dont il avait pris la vie, Puffy Honey, fut rapidement, après une brève mise en sabots de ses capacités polymorphiques (jugée acceptable), envoyé parmi les civilisations poney dans le but de récolter assez d'amour pour mettre en essai ses fameuses capacités de synthétisation de miel, surtout que l'état encore faible et naissant de la Ruche demandait à chacun de s'investir, même un honeypot. Et Canterlot serait un bon point d'insertion première, la ville étant très dense et aisément accessible...

 La ville était grande, haute... tellement plus haute que la Ruche. Il en aurait souhaité qu'elle devienne aussi gigantesque que Canterlot... même s'il y faisait plus frais à cette altitude. Il devait commencer à chercher de belles proies pas trop dures à atteindre, et peu risquées... le but était de montrer l'efficacité de sa particularité, pas de jouer les chasseurs de haut niveau, d'autant que ce long voyage doublé d'un détour l'avait affamé, le ventre vide et qui pourrait presque hurler sa famine. Heureusement que Puffy n'était pas espion au sens premier du terme, il y avait toujours un regard qui parcourait son corps rondouillard qui lui donnait une bouille certes non-élégante mais si "sympathique", surtout dans cette ville sophistiquée où le paraître comptait. Souvent dévisagé, mais rarement menacé, de par son comportement légèrement craintif mais exempt de soupçons, il ne fallut qu'une petite heure pour qu'il trouve une proie idéale... ou plutôt que sa proie idéale le trouve, en réalité.

 Une jeune jument, un peu moins de la vingtaine, venait de manquer de se faire bousculer par lui en pleine petite rue relativement vide, admirative. Une hyperactive assez extravagante, pourtant relativement bien habillée. Mais elle semblait avoir totalement tilté... comme si le physique rondouillard du changeling déguisé cassait les fines silhouettes qu'elle ne voyait que trop souvent..


Afin de faire plus ample connaissance, Puffy se laissa conduire par la mystérieuse jument amatrice de rondeurs dans un coin plus tranquille tout près, avouant à mi-mot éviter de ramener un... tel invité chez elle, du haut de ses 19 ans.

La prise de connaissance avec la jument appelée Blue Abnegation allait bon train... bien sûr, Puffy se gardait de tout détail trahissant ses origines et ses fonctions, construisant sans le savoir peu à peu sa future identité aux yeux des poneys... quand, à un moment, la jument qui lui faisait face, toute rouge, osait demander timidement une requête... pour le moins honteuse, selon son air. Avoir un étalon contre lequel parader en duo, et qui ne se fondait pas dans la masse huppée de la capitale licorne.

Alors que n'importe quel poney normalement constitué aurait trouvé la demande de la jument parfaitement déplacée et bizarre, Puffy ne le pensa pas un seul instant. Son acceptation était évidente... l'occasion était belle de se rapprocher d'un poney aussi facilement. Mais à quoi était-ce dû ? Au « charme » de la polymorphie changeline ou était-ce vraiment un délire sur l'attirance des rondeurs ? Il ne pouvait le savoir, mais pour l'heure... il allait en profiter. Quand il sentit Blue se blottir à son énorme ventre mou... il l'entendit soupirer d'aise et en profiter, comme s'il... était du matériel de confort. Un divan. Bien qu'il serait prêt à faire cela pour sa Reine si elle le lui demandait, il ne comprenait pas qu'un poney le demande... mais cela n'avait pas d'importance. Discrètement, il puisa dans l'amour que la jument ressentait pour le corps épais et gonflé de l'étalon contre lequel elle était blottie... et le consomma, petit à petit, doucement, sans brusquerie, à l'abri des regards. Son tout premier véritable repas... et il avait un goût... sublime, bien que très différent de ce à quoi on l'avait nourri durant sa croissance. Quand assez d'amour fut pompé, la dernière particule de cette matière verte issue des yeux de sa proie disparut dans son gosier béant, alors que celle-ci ne semblait pas s'être rendue compte de ce qu'il venait de lui arriver, légèrement désorientée. Puffy finissait de savourer le contenu tout frais de son gros estomac quand elle reprit la parole. Elle semble déboussolée, s'étant juste un peu sentie absente, fatiguée... mais elle se sentait bien, enjouée, malgré la ponction qu'elle venait de subir. Ouf, ni vu ni connu, parfaitement.

Alors qu'elle se redressa et se détacha du ventre mou du confortable étalon sur lequel elle semblait faire sa fixette, elle reprit son équilibre correctement et fit deux pas en s'éloignant, avant d'annoncer une dernière chose.

- Puffy ? Je vous trouve vraiment adorable. Vous êtes si gentil du peu que je vous connaisse... vous faites plaisir à une inconnue avec des idées étranges, et cet air si timide, qui donne l'impression que vous êtes comme une... sorte de force tranquille. Comment un étalon aussi imposant peut-il sembler aussi soumis et timide ? On dirait que vous êtes... incapable de faire du mal à une mouche, de ce que vous m'avez raconté de vous.
- Je... désolé... je suis... pas très habitué à ce... qu'on me décrive.. hem... mais... merci, vraiment. C'est... vraiment très gentil de votre part.

De par sa simple condition de changeling, Puffy ne pouvait expressément décrire ce qu'il ressentait... ce gros gaillard timide sur les bords, facilement gêné, mais soigneux et investi dans ce qu'il fait... lui-même n'arrivait pas précisément à se définir comment il était, hormis son vrai rôle et sa véritable existence, qu'il dissimulait sous des mensonges... car après tout, mentir était une nécessité de survie pour les changelings. Ils devaient mentir aussi naturellement qu'ils respiraient. Un changeling honnête ne mettrait pas longtemps à mourir, faute d'amour à manger... ou tout simplement chassé par les poneys comme un nuisible. Mais tout cela, Puffy n'avait pas à y penser... il le vivait, et c'était tout.

- En tout cas, sachez, Puffy, que vous êtes un contact des plus appréciables. Dites... la prochaine fois que vous repasserez... vous penserez à me faire gouter le miel que vous produisez, s'il vous plait ? Un étalon aussi adorable que vous doit être doué dans ce domaine, surtout en mangeant aussi bien... hi hi hi. Je vois vos formes comme un signe de richesse.

Puffy n'en répondit rien... il ne savait pas quoi en penser. Il n'avait même pas encore constaté les résultats de toute cette ponction d'amour et du miel que ça donnerait. Enfin, il aurait le temps de synthétiser tout ça sur le trajet du retour à la Ruche... qui était assez long vu la distance, mais heureusement il savait quand même ne pas se mettre en danger grâce à sa polymorphie, occasionnellement, couard et inapte au combat qu'il était.

---L'amertume du manque---

 Quel ne fut pas le résultat assez satisfaisant de sa récolte ! Pour la quantité d'amour volé à Blue, il avait produit deux fois cette quantité en miel dans son ventre ! L'opération avait un succès assez certain, malgré le peu récolté. Il était assuré qu'avoir une production de miel ne pourrait qu'aider à nourrir la Ruche, que ce soit les ouvriers, les drones ou même encore des guerriers. Cependant, afin de mieux errer auprès de ses proies, Puffy perfectionnait... son rôle, ses tristes souvenirs qu'il gardait à celui à qui il les avait pris... Afin de se fondre parmi eux encore mieux, et de moins faire souffrir sa production de miel à cause d'épuisement et de faim. Et ce faisant, il améliorait davantage celui-ci... une sorte de cercle vertueux pour la Ruche auquel Puffy s’acquittait avec loyauté, malgré... un caractère tout de même bien plus doux que la plupart des changelings. C'était ainsi... il ne savait pas se battre. Il ne pouvait pas voler à cause de son poids augmentant. Il ne pouvait pas être très discret malgré une certaine habilité à esquiver les conflits. Alors il ne lui restait que le relationnel... et s'en servir pour récolter l'amour partout où il irait, en faire du miel, revenir à la Ruche pour le distribuer à ses semblables affamés...

Cependant, sa croissance, son gabarit hors normes et sa méthodologie en tant que nourricier lui valurent d'en être le responsable... des nourriciers (et aussi parce qu'il était le premier né de cette caste). Une responsabilité basse mais pourtant essentielle, de veiller avec les autres nourrices et nourriciers que larves, ouvriers, drones et autres changelings de moyenne et basse classes puissent subsister au mieux. Mais la Ruche étant encore en pleine édification... sa responsabilité ne l'empêcherait pas de sortir récolter de l'amour et en faire du miel, surtout qu'avec Infiltrés et messagers, Puffy était assez facilement joignable... et aisément trouvable.

Après donc un début encourageant, et ayant reçu de nouvelles directives précises sur le moyen-terme en tant que responsable nourricier, sa tâche principale de nourrir ses congénères ne s'arrêtait pas pour autant, repartant de nouveau en récolte d'amour frais à changer en miel, direction de nouveau Canterlot !

Mais lors de son trajet retour vers la capitale licorne, sur une falaise, son regard se posa au loin sur des poneys ailés qui volaient au-dessus du couchant... des pégases, trop loin pour remarquer d'énorme licorne qui les toisait comme de petits pions. Mais son expression se mua très vite en manque... quelque chose de nouveau émergeait en lui... un sentiment "d'incomplétion", repensant ensuite aux autres drones ordinaires, aux chefs de caste... et à sa Reine : tous volaient, bourdonnaient dans les airs avec leurs fines ailes translucides. Tous... excepté lui. Il tourna la tête, retirant brièvement son déguisement, regardant sur son gros dos ses toutes petites ailes... peu développées, insuffisantes. Tout juste bourdonnaient-elles tristement, inutiles, mais pourtant présentes sur son dos pour quand même lui rappeler ce qu'il manquait... pourquoi ne lui étaient-elles pas enlevées ? Pourquoi les avait-il encore s'il ne s'agissait plus que d'appendices inutiles et pouvant encore sentir la douleur, la fatigue...? Il n'avait aucun espoir de pouvoir se faire passer pour pégase... ou simplement voleter librement dans les airs, cloué au sol par son poids et sa corpulence. L'utilité de sa vie était ailleurs... plus bas. Et bien plus gros...

---Fardeau mielleux---

Le voyage se fit encore une fois sans heurts jusqu'à Canterlot, alors qu'en errant de nouveau dans les rues, glana de discrètes quantités d'amour à droite à gauche, légères, afin de commencer en douceur et commencer à synthétiser un fond de miel dans son estomac. Jusqu'à un moment où inconsciemment, ses sens s’affolaient calmement, attiré par... une entité, une source, familière... il pouvait sentir sa précédente proie, son "coup de coeur"... Blue. Il ne pouvait s'expliquer pourquoi il pouvait ressentir d'ici la délicieuse prise qu'il avait faite auparavant, mais s'y dirigea... presque guilleret, dansant presque sur ses gros sabots au rythme de sa marche, bien que se retenant de saliver et s'en pourlécher les babines, ce qui là aurait pu être suspect.

Ce fut dans une ruelle tranquille, agréable et désertée de témoins, proche de la précédente fois, que Puffy rencontra de nouveau sa première et mémorable prise, Blue Abnegation. Surprise de le revoir, cette dernière afficha un franc sourire non dissimulé avant de presque s'élancer au trot vers lui.

Bien sûr, la jument avait peur d'avoir effrayé le gros étalon, vu le délai de leur rencontre, mais il assura que non. Blue demanda donc à Puffy de lui faire goûter ce miel dont il lui avait parlé... et ce fut le choc. Sur le coup, il n'y avait plus pensé ! Prétextant que son chargement était resté deux rues plus loin, Puffy entreprit néanmoins de faire goûter sa production... et étrangement, quelque chose d'enfoui dans sa psyché en avait aussi très envie. Des réminiscences de l'ancien Puffy, qui vivait de l'apiculture... ?

Il se hâta donc un peu plus loin, aussi vite que son poids lui permettait, tout aussi déserte de témoins. Attendant un instant, par méfiance et vérifiant si Blue l'avait finalement suivi, ce qui ne fut pas le cas, le gros changeling prit son temps pour... régurgiter une bonne dose d'une matière visqueuse, dorée et translucide, son miel, dans le gros bocal, l'emplissant aux trois quarts rien qu'avec ça. Attendant encore un court instant pour simuler un semblant de trajet, il finit par revenir à la même allure auprès de la licorne qui l'attendait.

Hochant la tête, Blue attrapa le bocal avec sa télékinésie, tandis qu'elle fit venir à ses lèvres une petite lampée du contenu doré et visqueux, qui dégageait une attirante odeur sucrée. L'expression fortement enjouée et ravie de son visage exprimait bien comment trouvait le gout de cette mixture, sans même prononcer un seul mot. Puffy n'en n'avait pas besoin pour à son tour ressentir du plaisir et de la satisfaction de la tâche accomplie, même s'il ne s'agissait pas d'un de ses semblables... qu'on soit poney ou changeling, aimer le miel qu'il avait produit l'emplissait d'une certaine fierté, un large sourire gêné se dessinant à son tour sur son visage orange.


A la surprise certaine de Puffy, Blue sauta au cou du changeling déguisé, enjouée par l'euphorie qui l'envahissait. Soupirant d'un plaisir non-dissimulé, il la laissa faire une bonne minute, avant de commencer à lentement la ponctionner de l'amour qu'elle ressentait pour... le moment, la sensation... ça faisait disparaitre sa faim pour un bon moment, se sentant presque repu de cet amour fraichement pris, sans casser le moment de réconfort dont profitait la jument, dont l'air paraissait désormais un peu moins joyeux, plus... soucieux, mélancolique.

- Vous êtes vraiment un amour, Puffy. Aaaah... que j'aurais aimé passer plus de temps que je n'en dispose avec vous... vous êtes la rencontre qu'il me fallait depuis un long moment. Du peu que je vous connaisse, je... tiens déjà à vous, même si ce n'est pas raisonnable...

Puffy savait presque ce que ce genre d'attitude voulait dire. Blue commençait-elle à s'éprendre un amour sincère envers la personne qu'il incarnait ? Allait-il d'ores et déjà... lier une relation durable avec une proie, s'assurant un approvisionnement régulier et un poney "lui appartenant" ? Si tôt et aussi facilement ? Il s'en réjouissait intérieurement, profondément.

- Puffy... vous êtes vraiment... un ami.
- Un... un ami ? fit-il alors qu'une incompréhension fracassa sa pensée en lui... "Juste ami" avec ce qu'elle semblait dire et éprouver ? Ca ne collait pas...
- Je n'ai malheureusement pas le droit d'avoir mieux plus sous peine d'avoir des ennuis...
- Mais... comment ça ?
- Et bien... je me marie dans trois jours, Puffy. Avec un fils de bourgeois assez influent, dans le domaine du papier... un étalon pour qui je n'éprouve aucune sympathie, et lui non plus envers moi. Et avec qui pourtant je dois m'unir... en plus qu'il soit très... consciencieux sur la "fidélité" du couple. Autant dire que je n'aurai aucune marge. Je ne veux pas que ce jour arrive... ça me mine de plus en plus... ma vie sera totalement différente après ça... plus les mêmes contacts, peu de sorties... et je dois m'y contraindre...

Puffy ne comprenait plus rien. Comment deux poneys pouvaient rester ensemble et s'unir sous un lien "fort" s'ils ne s'aimaient pas ? Et pourquoi le faire ? De plus, quelque chose en lui se brisait suite à cette malvenue révélation... mais, ce n'était qu'une proie ! Il n'avait qu'à en trouver d'autres s'il ne pouvait plus fréquenter celle-ci ! Pourquoi il se sentirait mal pour elle ?! Pourquoi se sentait-il floué, triste, abattu ?! Elle n'était qu'une jument ! Il n'avait rien à ressentir de mal pour sa situation ! Toute cette déception et ces autres sensations qu'il ne comprenait pas le minaient pendant un long instant silencieux, le regard dans le vide, fixant le mur, avant que Blue ne finisse par le sortir de sa torpeur.

- Puffy...? Vous ne dites rien...?
- Oh heu... pardon. C'est juste... que je ne comprends pas comment on peut... se forcer à passer sa vie avec un poney que l'on n'aime pas... c'est... une torture, j'imagine.
- Parce qu'il le faut... même si l'on n'aime pas ça, augmenter le niveau social de sa famille est important, pour ceux qui le peuvent... je me contrains à ce fardeau pour que les miens puissent vivre mieux.

Cette dernière phrase eut comme une sorte de déclic pour le gros changeling déguisé... lui qui repensait à ses ailes et son incapacité à voler... et que ce fardeau permettait à sa Ruche de mieux vivre. Bien que Blue allait, s'il avait bien compris, vite disparaître de sa vie... et de ses récoltes, elle partageait un point commun avec lui : celui d'un boulet attaché à eux, mais pour le bien de ceux à qui ils tenaient. Cette réflexion se balada dans l'esprit assez formaté du changeling qui n'en saisissait pas la portée, comme une drôle de balle qui rebondirait contre les parois d'un carré noir après une période d'inactivité.

Néanmoins, tout cela semblait avoir... mentalement fatigué Puffy, qui se releva doucement alors que Blue finit par se dégager d'elle-même suite à ses mouvements. Il semblait presque déprimé, mais acceptait la situation. Pas comme s'il avait le choix. Après de brefs adieux en lui souhaitant le meilleur pour son futur, Puffy reprit ses errances dans Canterlot, tâchant de continuer sa récolte... même si la situation s'étant déroulée il y a peu ne voulait pas s'effacer de son esprit. Pourquoi s'entêtait-il à vouloir le faire sentir mal d'une sensation qu'il ne saisissait pas ?! Ce n'était qu'une proie de moins !

---Synthèse soustractive---

Quelques temps plus tard, ancré dans sa routine et son dévouement à la Ruche, cette situation passée hantait parfois son esprit... et il n'en saisissait toujours pas la raison. Sa vie était envers la Ruche ! Pas envers une jument mariée et sûrement occupée et cloitrée dans la demeure conjugale ! Puffy avait tant à faire désormais, de par son rôle... optimiser les autres nourrices et nourriciers, nourrir son peuple avec leur aide, faire grandir et s'occuper des nouvelles larves... faire ce pourquoi il existait, tout simplement.



L'humain derrière le poney



Prénom / Pseudo : Puffy ou Nova, au choix
Age : 26 à l'inscription
Localisation : Capitaaaaaale
Goûts : Rp, jeux... la routine
Passe-temps : Rp (encore), jeux (Encore p*tain), écriture de fictions par moments
Disponibilité pour le forum : Journalière, vu mes devoirs ici
Comment avez-vous découvert le forum ? Papote, partenariat. Idées rapprochées avec le staff du coin
Double compte ? Lance Kaaustic
Des remarques ou suggestions ? Toujours pas
Tu as trouvé les 3 codes du règlement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Puffy Honey, l'amour pèse lourd
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la solitude pèse [PV Paws]
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon
» Manu un amour de petit York x Cairn, 9 ans CSP adopté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
My Little Equestria :: Hall des héros :: Fiches de personnage :: Création de perso-
Sauter vers: